L’histoire en bref

L’histoire de Majorque en bref

La position de Majorque dans la Mer la plus convoitée d'Europe en fit un élément clé dans les machinations des puissances et les grands mouvements qui ont balayé la Méditerranée (invasions, guerres, prospérité, famine...).
 

 
 
L'histoire connue de l'île commence avec la civilisation Talayotique en 1200 avant J .C. Mercenaires redoutés au service des grandes armées phéniciennes de l'Antiquité, ils se sont installés sur l'île jusqu'à l'arrivée des Romains au IIème siècle avant J.C.
 
 
 

 
 

Une longue période de paix et de prospérité s'instaurent alors sur l'île jusqu'à l'invasion des Vandales (tribus barbares d'Europe Centrale) en 426. Un siècle plus tard, Majorque se rendait aux Byzantins.
 
 
 

 
 Ce sont les armées musulmanes qui règnent sur l'île à partir du IXème siècle, pendant plus de 300 ans, qui apportent prospérité et tolérance religieuse. Cependant, les nombreuses luttes intestines entre les différentes factions musulmanes permettent la reconquête catalane de l'île, en 1229, par Jacques 1er (roi de Catalogne). Elle restera alors aux mains des chrétiens.
 
 
 
La mort de Jacques 1er est suivie de conflits pour sa succession et entraîne des périodes rudes pour les plus pauvres. Le déclin de l'étoile commerciale de Majorque en fait la cible de nombreuses attaques de pirates aux XVIème et XVIIème siècles.
 


Au cours des XVIIIème et XIXème siècles, l'île subit les tourmentes du continent Espagnol : guerre de succession d'Espagne au XVIIIème siècle, guerre civile des années 1930.
 
A partir de 1960, bouleversement dû au tourisme de masse (prospérité économique).